Guilde de Djaul - Night Fate
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lyhnette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lyhnette
Eleveuse dégivrée
avatar

Bélier Chat
Age : 42
Messages : 732

Notoriété
Niveau:
200/200  (200/200)
Job:
0/33  (0/33)

MessageSujet: Lyhnette    Dim 12 Nov - 17:45

[HRP]
Bon, je n'aime pas faire de grandes histoires, mais j'invente des petits épisodes par ci par là. c'est assez décousu mais c'est ma façon à moi d'écrire.
Il n'y a pas de suite à cet épisode. et il n'y en aura pas car j'aime bien l'histoire telle quelle.
La structure est particulière. quand je l'ai écrite je voulais vraiment tester cette façon de raconter une même scène vue à travers plusieurs personnages.

PS : la banquise c'est mon ancienne guilde, Ice Age
[/HRP]

*********************************  ***************************************

Des pas feutrés crissent sur la neige fraîchement tombée. La lumière tamisée du crépuscule étire de larges zones d’ombres entre les bosquets d’arbres.
Lyhnette resserre sa cape autour d’elle et avance inquiète en scrutant les alentours. Elle guette le moindre son qui indiquerait l’approche du danger mais il faut se dépêcher. La nuit est proche. Elle halète, la transpiration sur son visage se transforme en perles de glace.

Surgissant de nulle part, un loup se retrouve face à elle. Un loup d’un blanc immaculé… Lyhnette est prête : elle serre sa hache entre ses doigts gours et s’apprête à frapper.
Lentement le loup se redresse sur ses pattes arrières, qui sont en fait des jambes. Les pattes avant se révèlent être des bras et le museau immaculé se relève pour dévoiler un visage iopesque d’un charme ravageur.
« Allons Beauté ce n’est que moi ! Que fais-tu seule par ici. Il est où le gros ? »
La fécatte est sur le point de défaillir.
« Loup ! Ramènes moi à la maison s’il te plaît, je n’en peux plus »
« Ouais ca va, tu y es presque chez toi, pas la peine d’en faire un fromage. En plus j’y allais aussi. Tu aurais une p’tite place pour moi sur ta banquise ? »

Lyhnette tombe à genou dans la neige et se relève tant bien que mal en s’appuyant sur sa hache.
« Tsss toujours aussi beau que mufle. Tu sais bien que je ne peux rien te refuser. En plus, je te l’ai déjà proposé. Bien sûr qu’on va t’en trouver de la place. Il doit y en avoir une pour toi au chanil . »
Un fin sourire apparaît sur le visage de Lyhnette qui se remet en marche. Loup-Blanc- l’attrape par le bras et la soutien pour avancer. Au détour du bosquet, la maison des glaçons se dresse fièrement. Toutes les lumières sont allumées tel un phare.

*********************************  ***************************************

Ne pas faire de bruit …
Vérifier où l’on pose les pattes …
Rester caché …
**silence**
Penser en loup, être le loup …
Suivre la piste et écouter. Silence, discrétion …
Un bruit de pas se fait entendre.
Une oreille se dresse, le corps est immobile, tapis contre l’amas de neige.
Attendre et ne pas faire de bruit, ne pas être vu, tout voir …
Elle s’approche. Oui c’est bien elle.
tout voir
Elle est suivie, elle a peur. Il faut la protéger, vite
L’être, le loup surgit devant la jeune femme en bondissant hors de sa cachette. Il se redresse lentement et avec un sourire ravageur s’adresse à la fécatte.
« Allons Beauté ce n’est que moi ! Que fais-tu seule par ici. Il est où le gros ? »
Son odeur pique : elle est effrayée, épuisée, soulagée
« Loup ! Ramènes moi à la maison s’il te plaît, je n’en peux plus »
« Ouais ca va, tu y es presque chez toi, pas la peine d’en faire un fromage. En plus j’y allais aussi. Tu aurais une p’tite place pour moi sur ta banquise ? »
Elle chute mais se relève.
l’aider, vite l’aider avant qu’elle ne sente le danger qui est proche
« Tsss toujours aussi beau que mufle. Tu sais bien que je ne peux rien te refuser. En plus, je te l’ai déjà proposé. Bien sûr qu’on va t’en trouver de la place. Il doit y en avoir une pour toi au chanil . »
l’éloigner d’ici sans l’effrayer plus … mais vite, vite le danger approche
Il la prend par le bras et l’aide à avancer jusqu’à la route où apparaît sa maison.
La lumière empêchera la chose de suivre…


*********************************  ***************************************


Un corbak suit des yeux une jeune fécatte qui avance péniblement dans la neige.
Ses yeux sont rouges. Il s’élance dans les airs et scrute tous les recoins aux alentours.

Une maison est proche mais il y a encore le temps. Tout le temps.
Les yeux brillent d’une lueur maléfique.
« J’ai tout le temps nécessaire… »
Il se laisse porter par les flots d’air et se rapproche de la Fécatte. La lueur maléfique brille plus intensément
« Elle cherche au sol, l’inconsciente. Je vais l'avoir »

Le corbak amorce un piqué vers la Fécatte. A ce moment il perçoit un mouvement dans la neige. L’amas de neige est plus gros qu’un instant auparavant.
Il reprend de l’altitude est observe attentivement.
Un loup… le corbak émet un son rageur. Il reprend son vol plané et observe la scène.

Le loup va se jeter sur la Fécatte. Elle s’apprête à se défendre. Un instant d’immobilité et le loup se redresse….
« Un Iop… c’est un Iop qui est avec elle… Nooonnnnn »
La lueur maléfique dans les yeux rouges s’obscurcit et le corbak s’évapore en un instant ne laissant sur place qu’une volute de fumée noire.

*********************************  ***************************************
Revenir en haut Aller en bas
Dev'
Cap'tain des Night
avatar

Cancer Chèvre
Age : 26
Messages : 3444
Localisation : Naviguant sur les mers à la recherche de trésors

Notoriété
Niveau:
200/200  (200/200)
Job:
5/33  (5/33)

MessageSujet: Re: Lyhnette    Lun 13 Nov - 21:34

Oh, c'est pas souvent qu'on a des histoires avec tous les plans, il y a une suite ? *-*
Revenir en haut Aller en bas
Lyhnette
Eleveuse dégivrée
avatar

Bélier Chat
Age : 42
Messages : 732

Notoriété
Niveau:
200/200  (200/200)
Job:
0/33  (0/33)

MessageSujet: Re: Lyhnette    Lun 13 Nov - 22:13

Non il n'y a jamais eu de suite. Et il n'y en aura pas. Je n'ai plus tous les détails de ce que j'avais en tête à l'époque.
Mais je trouvais que l'histoire collait bien avec le fait de fournir un chanil à ptit loup Smile
J'ai d'autres histoires qui trainent par ci par là pour Lyhnette, Elyete ou Felyhne. J'en mettrais de temps en temps.
Revenir en haut Aller en bas
Blue-Bob
Espion temporel
avatar

Scorpion Dragon
Age : 29
Messages : 481

Notoriété
Niveau:
199/200  (199/200)
Job:
0/33  (0/33)

MessageSujet: Re: Lyhnette    Dim 19 Nov - 21:17

*jette une pierre sur Dev-* Elle l'avait déjà marqué qu'il n'y aurait pas de suite é_è ... 
Oh oui oh oui d'autres histoires !!!!  bounce
Revenir en haut Aller en bas
Lyhnette
Eleveuse dégivrée
avatar

Bélier Chat
Age : 42
Messages : 732

Notoriété
Niveau:
200/200  (200/200)
Job:
0/33  (0/33)

MessageSujet: Re: Lyhnette    Dim 19 Nov - 22:06

Et si on commençait par le début ?


----------*----------*----------*----------*----------*----------*----------

Les premières lueurs de l’aube se dessinent dans le ciel quand une jeune femme sort de la ferme, un broc sous le bras. Elle sourit au son des oiseaux qui lancent leur trilles mélodieuses en réponse aux clapotis de la rivière en contrebas.
Elle observe rêveusement les nuages roses orangés qui courent dans le ciel bleu azur du petit matin.

Elle parcourt, le nez en l’air, le petit chemin qui descend jusqu’à la route en longeant le mur de pierre. Dix mètres plus loin, un sentier serpente dans l’herbe jusqu’aux abords de la rivière.

Elle percute soudain quelque chose. Vacillante, elle lève son broc pour ne pas le casser mais cela finit de la déséquilibrer. Une main puissante la rattrape par la taille.
Elle reste toute étourdie de se retrouver ainsi dans les bras d’un parfait inconnu.
Il lui sourit, et confus desserre son étreinte.
« Je vous prie de m’excuser, mademoiselle. Je ne vous ai pas entendue arriver. »
Elle cligne des yeux, surprise qu’on l’appelle ainsi.
« Il n’y a pas de mal monsieur. Vous m’avez rattrapée juste à temps. »
Il s’incline vers elle puis reprend sa route sans rien ajouter.

Elle le regarde s’éloigner. Elle rougit en songeant à la sensation de cette main sur sa hanche. Comme il était beau. Il sentait bon. Et bien élevé en plus. Pas comme tous ces rustres des villages alentours.
Elle le regarde s’éloigner … puis quand il disparaît de sa vue, elle reprend son propre chemin pour remplir son broc d’eau.

L’eau de la rivière est fraîche. On entend la vie s’éveiller de l’autre coté de la berge au milieu des arbres centenaires.
Elle recueille un peu d’eau dans ses mains en coupe et boit délicatement sans en renverser.
Enfin elle remplit sa cruche et remonte par le sentier qui l’a amenée là.

----------*----------

Le soleil est à son zénith, quand la jeune fille termine ses tâches. Elle a chaud, les mêches de cheveux lui collent au visage. Elle n’a pas ménagé sa peine mais elle regarde avec satisfaction la ferme propre.

Après avoir rangé son balai, elle attrape un petit fichu de tissu bleu assorti à sa longue robe qu’elle noue sur sa tête.
Elle emprunte le petit sentier qui mène à la rivière mais au lieu de s’arrêter au bord de la rivière, elle la longe jusqu’à un petit pont de pierre qui enjambe le cours d’eau. Elle avance sous la pénombre des arbres jusqu’à entendre de nouveau le bruit de l’eau. En soulevant une branche, elle pénètre dans une clairière au centre de laquelle un autre bras de la rivière cascade sur quelques gros rochers et forme une petite marre d’eau fraîche.
La douce mélopée des oiseaux est un peu étouffée ici au cœur de la forêt. Elle se dirige directement vers un petit rocher plat où elle a visiblement ses habitudes. Elle se dévêtit prestement avant d’entrer dans l’eau fraîche. Elle s’adosse à la pierre en se laissant porter par l’eau. Elle rit des éclaboussures provoquées par la cascade quand soudain elle entend un bruit de pas. Quelqu’un se dirige vers la cascade.

Elle contourne le rocher pour ne pas être visible et tente d’observer discrètement. Tout d’abord elle ne voit rien. Elle se déplace donc précautionneusement pour apercevoir la berge. Un homme est en train d’ôter sa tunique. Son dos est large, ses épaules musclées. Elle observe intriguée le jeu des muscles qui se déplacent au rythme des mouvements lorsqu’il passe son vêtement par-dessus sa tête. Elle se mordille la lèvre en voyant le visage de l’homme croisé le matin même. Son cœur s’emballe. Comme il est beau. Au moment où il s’apprête à retirer son pantalon, elle se renfonce derrière la pierre. Ce n’est pas décent de l’observer ainsi. Elle reste donc immobile espérant qu’il reparte rapidement pour qu’elle puisse s’en aller aussi.
* Splotch * C’est le bruit d’un corps qui plonge dans l’eau. Il a sauté juste au dessus d’elle. Elle est tétanisée. Elle peut le voir de là où elle est. Il nage tranquillement, inconscient de la paire d’yeux braquée sur lui. Il sifflote en se laissant porter par le courant.

Elle se fait aussi petite que possible mais inévitablement quand il se retourne pour revenir à ses vêtements, il l’aperçoit.

« Bonjour. C’est vous que j’ai bousculé ce matin ? »
Elle hoche la tête, gênée. Elle ne peut détacher ses yeux de ce visage souriant.
« Vous venez souvent ici ? »
Elle hoche la tête de nouveau, un timide sourire aux lèvres.
« Oh ! Je vous ai fait peur peut être. »
Elle ne prononce toujours pas un mot, comme hypnotisée par ses deux grands yeux bleus qui la fixent.
« Vous allez bien ? »
Il s’approche, visiblement inquiet de son mutisme. En deux brasses, il est à son côté. Il porte une main à son front en lui redemandant si elle va bien. Le contact de ses doigts sur la peau la fait frissonner. Elle se raccroche à lui prise d’un léger vertige. Il la rattrape et l’enlaçant par la taille, la ramène vers le rivage.
En souriant, il lui dit « Je suis décidément bien chanceux aujourd’hui. Croiser deux fois une si charmante demoiselle en une même journée ! »
Elle lui sourit à nouveau mais ne parvient pas à prononcer un mot. Elle frissonne de froid cette fois.
En voyant cela, il fronce les sourcils. Il la prend dans ses bras pour la sortir au plus vite de l’eau mais quand il veut la déposer sur la pierre la plus plate surplombant la rivière où frappe un rayon de soleil, elle se blottit contre son torse, toute tremblante.

Un peu désemparé, il s’assoit sur la roche en l’orientant vers le rayon de soleil. Elle est posée sur ses genoux, confiante et timide. Leurs regards se croisent à nouveau et plus rien au monde n’existe. Le chant des oiseaux, le murmure de l’eau, la chaleur du soleil, … Tout est oublié. Il ne reste plus qu’eux. Il porte une main hésitante à ses lèvres. Elle lève une main douce vers sa joue…

----------*----------

« Elyete, comment veux tu appeler cette petite fille ? »
« Lyhne, c’est un joli prénom je trouve »

La jolie jeune femme est allongée dans un lit. A son côté, un petit tas de langes laisse entendre la respiration régulière d’un nouveau né.

« Tu as prévenu le père au moins ? »
Elle tourne le visage vers le mur. Un masque de tristesse s’abat sur elle.
Elle murmure : « Je ne sais pas qui il est. Je ne l’ai jamais revu. »

« Mais, comment vas-tu faire ? C’est dur d’élever un enfant seul. »
« Je me débrouillerai. Cette petite est tout ce qu’il me reste ! »
Revenir en haut Aller en bas
Dev'
Cap'tain des Night
avatar

Cancer Chèvre
Age : 26
Messages : 3444
Localisation : Naviguant sur les mers à la recherche de trésors

Notoriété
Niveau:
200/200  (200/200)
Job:
5/33  (5/33)

MessageSujet: Re: Lyhnette    Lun 20 Nov - 19:56

Oh, j'imaginais pas Elyete comme ça, quelle coquine bounce

La naissance de Felyhne est similaire ? :p
Revenir en haut Aller en bas
Lyhnette
Eleveuse dégivrée
avatar

Bélier Chat
Age : 42
Messages : 732

Notoriété
Niveau:
200/200  (200/200)
Job:
0/33  (0/33)

MessageSujet: Re: Lyhnette    Mar 21 Nov - 12:46

hé, que veux tu? La petite vieille a été jeune aussi.
Mais maintenant on sait pourquoi elle s'est tournée vers Enutrof. Elle avait besoin de kamas pour élever sa fille...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lyhnette    

Revenir en haut Aller en bas
 
Lyhnette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Night Fate :: Section Délire :: Role Play-
Sauter vers: