Guilde de Djaul - Night Fate
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Naly Kisame.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emy'
PDME (Partisan Du Moindre Effort)
avatar

Balance Rat
Age : 20
Messages : 593
Localisation : Zaap des Scarafeuilles.

MessageSujet: Naly Kisame.   Mer 23 Juin - 15:29

Chapitre 1 : Une naissance anxiété.



28 Septange 620. Naquît une disciple de crâ à la clinique d'Amakna. Une petite fille, pleurant comme tous les bébés de leur âge dès qu'ils voyaient la lumière du jour pour la première fois de leurs propres yeux. Ce fut en ce jour qu'il m'arriva un des plus grands évènements de ma vie. Mon père, un crâ. Ma mère, une Iop. Je n'imagine pas la joie que mon père devait ressentir quand il voyait que je fais partie de la classe maîtrisant les flèches avec dextérité et la précision la plus rapide que n'importe quels autres personnes ne pouvaient maîtriser, à part les crâs. Ma mère, elle, voulait certainement que je sois une grosse brute, comme beaucoup de Iops. Pourquoi j'imagine ? Car je n'ai jamais connu mes parents...

Quelques temps après ma naissance, la clinique d'Amakna s'est faite attaqué par des pirates. Toutes personnes présentes fut exterminé par des individus étranges. Sauf moi. Moi... Pourquoi moi ? Pourquoi je n'ai pas été tuée ? Je ne sais pas... Je n'ai jamais su. Je n'arrive pas à me rappeler du massacre qu'à vécu le Monde des Douzes ce jour là. Cette une journée de bonheurs et de malheurs. Certainement le visage de mes parents passaient du sourire aux larmes... Je fus recueilli par une des personnes qui attaquaient le bâtiment. Après leurs attaques, ils repartirent... Et moi avec. Je me suis retrouvé sur un bateau. L'homme qui m'avait pris était le capitaine de cette bande d'escrocs. Le capitaine n'avait pas de nom... Tout comme moi. Tout le monde l'appelait le "Boss". C'est ainsi que je vécu ma naissance... Sans connaître ma mère, mon père, ma famille... Sans connaître la raison du pourquoi je suis arrivée sur ce bateau. Sans connaître mon nom...

« La vie est une lutte contre l'existence, avec la certitude d'être vaincu. »
A. Schopenhauer
Revenir en haut Aller en bas
Emy'
PDME (Partisan Du Moindre Effort)
avatar

Balance Rat
Age : 20
Messages : 593
Localisation : Zaap des Scarafeuilles.

MessageSujet: Re: Naly Kisame.   Mer 23 Juin - 15:59

Chapitre 2 : Un voyage funeste.



Cela faisait déjà 5 ans que j'avais atterri sur ce bateau avec son équipage. Le "Boss" était devenu mon père adoptif au fil du temps. J'étais comme qui dirait la mascotte. Mon nom ? Toujours aucun. Je me souviens juste qu'on m'appelait "la fille du patron" mais plus souvent "L'amie des bêtes". Quand j'étais jeune, j'avais les cheveux noirs. Habillé en rouge avec des vêtements bien trop grands. Quant à l'équipage, les membres étaient tous très jeunes, et tout comme moi, n'avaient aucuns noms. Mon père était le doyen du bateau. Durant ces 5 ans, j'ai pu vivre des moments de gaieté tout comme des moments d'adversité. Mon père s'occupait rarement de moi. Le seul membre de l'équipage à qui je pouvais faire confiance était un jeune homme blond. Je le considérai comme un cousin. Il m'offrait des instantes enrichissants sur la vie. Il me faisait découvrir toutes les facettes du bien-être... Cette vie aurait pu rester ainsi. Oui, elle aurait pu...

28 Septange 626. Le jour de mon anniversaire qui fêtait mes 6 ans. La journée se présentait ensoleillé, une journée normale, sans défaut. Pour la première fois de ma vie je soufflai les bougies qui, assez original, étaient planté dans un chapeau de pirate. C'était mon "cousin" qui le tenait. Comme cadeau j'ai reçu le chapeau, j'étais fière de le porter. Quelques heures plus tard, une tempête se levait. L'équipage se dépêchait de faire le nécessaire pour éviter que le bateau ne se retourne dans le mauvais sens. J'étais paniquée, je ne pouvais rien faire. Mon "cousin" m'emmena dans la trappe du bateau afin que je sois à l'abri. Avant même de l'ouvrir, une vague gigantesque s'abattit sur le navire. Je fus emportée par les flots violents. Je me réveilla au bord d'une plage, avec comme seul objet le cadeau que l'on m'avait fait : Le chapeau de pirate. J'étais seule sur cette plage, je ne savais pas quoi faire... Aucun repère.

« Le destin est ce que la vie fait de nos désirs. »
G. Parking
Revenir en haut Aller en bas
Emy'
PDME (Partisan Du Moindre Effort)
avatar

Balance Rat
Age : 20
Messages : 593
Localisation : Zaap des Scarafeuilles.

MessageSujet: Re: Naly Kisame.   Mar 29 Juin - 13:18

Chapitre 3 : Une lueur d'espoir.



Un an plus tard. J'ai réussi à trouver une école sur l'île où j'avais accostée. Elle s'appelait l'Île de Truth. Île qui a disparu depuis plusieurs années maintenant. Et c'est là-bas qui m'arriva plusieurs choses importantes lors de mon existence sur le Monde des Douzes. Pendant deux ans j'apprenais les arts des crâs. Je devais bien apprendre à combattre vu que j'étais seule. L'école m'hébergea pendant ces deux ans. Je fus nourri, logée, adorée... Ça aurait pu continuer, tout comme l'équipage du bâteau pirate qui m'avait recueilli. Dans cette école, je fis la rencontre d'un jeune homme, même âge que moi, qui était aussi un orphelin. Comme moi. Il était aussi logé avec moi dans l'établissement. Tout comme moi, il n'avait pas de nom. On avait 9 ans quand un accident se produit dans le bâtiment qui nous scolarisait.
Un incendie fut déclaré alors que nous rentrons d'une expédition avec la classe. L'établissement fut rasé par les flammes.
Mon ami et moi étions donc dans la rue après. La seule issue pour échapper à la mort était de voler de la nourriture au marché.
Quand les marchands nous courait après, notre agilité gagnait toujours quand on était dans les ruelles. Le soir quand nous avions trouvé le plus de vivres possibles, nous dégustions avec fierté. Jamais nous fûmes rattrapés par les vendeurs. Sauf une fois, mais mon ami ne tarda pas à le faire tomber d'un seul coup en attrapant une balle de boufball.




Je le prenais comme mon frère. On était identique. L'un complétait l'autre. Pour mon anniversaire de mes dix ans, mon égaux m'offrit un arc. Cet arc avait été sculpté dans du if à première vue. Il m'a raconté qu'il voulait le voler, mais le sculpteur lui tendait avec un grand sourire. Pour une fois qu'un homme ne regardait pas de travers les orphelins...
Et notre réputation fut fondée sur l'île. On nous surnommait "Les Orphelins Véloce".
Je pensais avoir trouvé le chemin de ma vie.

Mon destin : Survivre.


« Il est dit que tout homme doit découvrir quelque chose qui justifie sa vie. »
L. Sepulveda
Revenir en haut Aller en bas
Emy'
PDME (Partisan Du Moindre Effort)
avatar

Balance Rat
Age : 20
Messages : 593
Localisation : Zaap des Scarafeuilles.

MessageSujet: Re: Naly Kisame.   Mer 30 Juin - 12:30

Chapitre 4 : Un Rêve.



Un an plus tard. On avait onze ans. On continuait à voler, voler, voler des aliments afin de pouvoir survivre, encore et encore. Le lendemain de mes onze ans, il n'y avait plus de marché à voler. Toute une journée sans manger... Il pleuvait. Toute la journée, aussi. Nous étions abrités sous une corniche d'un édifice. Nous passions toute la journée à discuter. Mon ami me demanda si j'avais un rêve. Un rêve... Je n'y avais pas vraiment pensé. Je n'avais pas vraiment de rêves... Mon ami, lui, me disait qu'il voulait prouver à tout le monde que les orphelins ne sont pas des ordures. Et qu'il voulait le prouver en jouant au Boufball. Je le regardai avec beaucoup d'admiration. Son rêve était beau... Et possible. Vu comment il jouait au Boufball pendant que je dormais... Il devait sûrement s'entraîner tous les soirs... Je l'admirai, oui, je ne pouvais faire que ça. L'encourager ne servirait à rien, il a déjà toute la motivation qu'il fallait. Après qu'il m'ait raconté son rêve, la pluie s'arrêta. Et le soleil laissa apparaître une aurore qui recouvrit le visage de mon ami.



Un rêve... Je ne croyais pas en avoir besoin jusqu'à ce qu'il m'arrive quelque chose. Du moins, rien de grave pour moi, mais c'était tragique de voir cela sous mes yeux.
Pendant que mon ami dormait, de bon matin je me suis levé pour aller voler encore et encore au marché. Ce qui fut assez étonnant, c'est que je devenais de plus en plus rapide à courir, à sauter les obstacles, et à faire des ruses pour ne plus qu'on me voit d'un seul coup. C'était assez étrange, je ne savais même pas pourquoi je devenais de plus en plus agile. Je marchai en direction de notre "repère" afin de déposer la nourriture. Chaque jour nous passions devant le port de l'île. C'est en passant devant cet havre que j'ai vu une scène assez effrayante. Un enfant se faisait tabasser par un adulte, je pensai que c'était un fils et son père qui se chamaillaient. Jusqu'à ce que je vois que le grand homme sortit une dague. D'instinct je me retourna et voyait la lame. J'avais lâché toutes vives de mes bras, courra vers l'enfant qui allait se faire trancher, et le poussa à temps. Par chance, en une seconde j'ai pu éviter la lame qui allait me frapper à la place de l'enfant. Je me rua de sauter sur l'homme et le tabassa à coups de poings. Il s'était évanoui, j'avais les mains en sang. Je les regardai, sous le choc. Je ne pensai pas avoir eu la force de sauver cet enfant de mes propres moyens. Le petit garçon me regarda avec des yeux qui brillaient. J'avais l'impression d'avoir fait quelque chose d'extraordinaire pour lui. Après tout, je venais de lui sauver la vie... Il tenait dans l'une de ses mains un médaillon. Il devait avoir à peine six ans... Un homme arriva, tapota la tête de l'enfant, et me remercia. Certainement son père. Il me demanda ce qu'il pouvait faire pour me remercier. Je le regarda avec attention. Je souriais. Il me donna des gants afin que je puisse frapper des individus malhonnêtes au cas où j'en croiserai. Je regardai ces gants... J'étais contente d'avoir reçu un bien, encore une fois. Le père et le fils partirent, et moi je venais de découvrir quel était mon rêve. Je ramassa les vives, les ramena au repère. Plus tard dans la journée, moi et mon "frère" partions dans les champs près du havre. Je regardai l'horizon, pendant que lui jouait encore au Boufball.

Je me mis à marcher vers cet horizon. Et raconta ce qui c'était passé aujourd'hui à mon ami.
Mon rêve... Je l'ai découvert. Et je ferai tout pour l'accomplir.




« Une vie sans risque n'est pas une vie. »
A. Lyne
Revenir en haut Aller en bas
Emy'
PDME (Partisan Du Moindre Effort)
avatar

Balance Rat
Age : 20
Messages : 593
Localisation : Zaap des Scarafeuilles.

MessageSujet: Re: Naly Kisame.   Ven 2 Juil - 12:52

Chapitre 5 : Une nouvelle destinée.

15 ans. Nous avions 15 ans... Que le temps passe vite. 15 ans à survivre... Mais ces 15 ans auront porté leurs fruits. Nous étions reconnus de toute l'île. Un entraîneur de Boofball était venu proposer à mon ami de le faire rentrer dans son équipe. Mon ami me regarda, sans un mot, mais je pouvais comprendre qu'il me demanda mon accord. Je ferma les yeux, et fit un signe de tête pour lui dire d'accepter. Il se leva de notre repère, et suivit l'homme. J'étais seule... De nouveau, seule. Il avait en partie réaliser son rêve... Il ne resta plus qu'à travailler dur pour être reconnu dans le monde entier. Pour ma part, je ne savais plus quoi faire. Indépendante, j'avais trouvé un petit boulot au port de l'île. Je nettoyais la coque de bateau pendant que les marins faisaient leurs affaires. Cela me rapportait assez de kamas pour pouvoir me nourrir.
Et je continuais ainsi, tous les jours...

Un matin, je vis bien qu'une tempête allait se lever. Je me rendis au havre, comme à mon habitude. Mon travail cette fois-ci n'était pas de nettoyer, mais d'accrocher au maximum les marchandises pour éviter qu'elles ne tombent et accrocher aussi les bateaux pour éviter qu'ils ne partent en mer durant le déluge. La tempête arriva plus vite que prévue... Les employés étaient déjà tous partis se couvrirent chez eux, quant à moi, je continuais à accrocher avec difficulté. Une vague me renversa alors que je finissais d'accrocher une des cargaisons d'un des bateaux. Les torrents n'emmenaient au fond, je n'avais presque plus d'air, je n'arrivais pas à remonter à la surface. Je levais ma main vers le haut, en croyant pouvoir m'accrocher à la corde d'un bateau, mais je n'y arrivais pas... Soudain, je vis une ombre à la surface de l'eau, je commençais à perdre connaissance, quand une main attrapa la mienne et me remonta à la surface. Trop longtemps sans avoir d'air, je perdis connaissance à peine avoir retrouvé la terre ferme.

Je me réveilla, couverte par une cape légèrement abimée. J'avais mal au crâne... Je vis mon reflet dans l'eau... J'étais vivante. Pourquoi ? Pourquoi m'avoir sauvée, moi, une orpheline qui n'est qu'une moins que rien ?...




Je ne bougeai pas, j'attendais qu'il se passe quelque chose, un signe... Un homme se présenta au bout d'une heure alors que je regardais l'horizon. Il tenait de la nourriture et une boisson.

« - Ah ! Tu es réveillée.
- Qui êtes-vous ?
- Oh, mon nom n'a pas d'importance. C'est moi qui t'ai sorti de l'eau.
- Pourquoi...?
- Pourquoi quoi ?
- Pourquoi m'avoir sauvée ? Vous auriez pu mourir vous savez...
- Je ne supporterais pas avoir la conscience dérangée si je t'avais laissé couler. Surtout que je n'ai jamais aimé les types du genre de ton patron qui te font bosser alors que la tempête frappe.
- Je m'en fiche...
- Je suis Double Peluchya.
- Enchantée.
- Quel est ton nom ?
- Je n'ai pas de nom.
- Ah. Que dirais-tu de venir avec moi sur les flots ? Tu es seule à ce que j'ai cru remarqué depuis une semaine.
- Mon "frère" est parti devenir un champion du Boufball.
- Tu es bien confiante envers lui. Alors ? Mon bateau part demain pour aller à Amakna. Je t'hébergerai.
- Est-ce que... Il y a de quoi réaliser mon rêve là-bas ?
- Quel est ton rêve ?
- A vrai dire, maintenant... C'est flou. Je voudrais... Être comme vous.
- Comme moi ?
- Un sauveur. »


Le lendemain, à l'aube, je me leva avant Double. Je me rendis en courant vers le stade de Boofball. Essoufflée, je vis mon "frère" s'entraîner, seul. Je n'étais pas étonnée de le voir encore et encore travailler pour réaliser son rêve, même si il était tôt, surtout le matin.
Je lui sauta sur le dos par derrière, et lui dit que je partais de cette île. Il tourna sa tête, me regarda, souriant.

« - Faisons de notre mieux pour réaliser notre rêve.
- Oui. Et quand je te reverrai, sur un terrain de Boofball, tu pourras compter sur moi pour être la première à être assise sur les tribunes. »

Je le serra une dernière fois dans mes bras, et repartit vers le havre. Double m'attendait sur le pont qui mena au bateau qui commençait déjà à faire tourner les moteurs. Je le rejoignis, me tourna vers la ville. Je ferma les yeux, me retourna, et fit un signe de tête à Double pour lui dire que c'était bon, que l'on pouvait y aller.
Je monta sur le bateau, pour une fois que c'était moi qui voyageait. Le bateau leva l'ancre, et nous partions de mon île. Je mettais mis à l'arrière du navire, regarda l'île qui devenait de plus en plus petite à l'horizon.

« - Adieu, Truth... »
Revenir en haut Aller en bas
Liiniora
Explorateur
avatar

Lion Coq
Age : 24
Messages : 102
Localisation : Port de Madrestam.

MessageSujet: Re: Naly Kisame.   Lun 30 Aoû - 18:27

Smile

Chapitre 3 : C'est l'image de l'Opening FMA Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Naly Kisame.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Naly Kisame.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Naly Kisame.
» ---Ville de Naly---
» les limitations officielle cartes naruto us 2010
» Touhou 12.3 Listes complètes des cartes du deck
» Akatsurikiki [Fan Fiction]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Night Fate :: Section Délire :: Role Play-
Sauter vers: