Guilde de Djaul - Night Fate
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 1er défi version Greg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Felurian
Sexcrètaire
avatar

Gémeaux Cheval
Age : 27
Messages : 462

Notoriété
Niveau:
193/200  (193/200)
Job:
13/33  (13/33)

MessageSujet: 1er défi version Greg   Mar 1 Mar - 14:53

Shawny, jeune panda intrépide et téméraire avait soif d'aventure. Lors de son arrêt au dernier village, il avait entendu dire que la forêt dans laquelle il se trouvait maintenant était magique. Une magie si intense y régnait que nul n'osait s'y aventurer. En tant que bon Pandawa, Shawny prit son armada de fiole avant d'y aller en courant. Il avait couru tellement loin qu'il s'était perdu au beau milieu de la forêt sans même regarder les alentours.

Notre héros un peu imbécile fit donc une pause et se mit à réfléchir tout en observant autour de lui. Des arbres immenses d'un feuillage magnifique trônaient ici, de petits arbres à baies avec leurs fruits poussaient tranquillement sous le peu de soleil que leur offraient la cime des végétaux mastodontes. Cet endroit avait l'air béni, chaque chose avait sa place, chaque rayon de soleil touchait sa plante et chaque plante avait son endroit et ses propres fruits.

Sur le coup, Shawny parut déstabiliser, il était émerveillé par cet endroit, il ressentait en lui comme de la douceur et de la tendresse qui le touchait. Les villageois devaient être bête comme leurs pieds pour ignorer cette forêt!

Sur ce Shawny décida de reprendre sa route en s'enfonçant d'avantage dans la forêt. Tout en marchant paisiblement, il ne pouvait se questionner: Que fait ici un endroit aussi féérique? Quelle est cette magie? Y a t'il des gens qui habitent ici?

La journée se termina, et les longues heures de marche de Shawny cessèrent. Rien de nouveau fit trouver, même pas un animal! Cette endroit était louche. Comment une forêt de cette immensité pareil et avec tant de végétation pouvait être ignoré par les animaux? Pire encore, si il n'y a pas d'animaux, comment se fait il que les fraises des bois poussent ici? Cette espèce demandent d'être pollinisé par des tofus.

Les questions commençaient à germer et la crainte se faisait sentir. Le pandawa commença à regretter son acte et se demanda si ce n'était pas de la sorcellerie et non de la magie.
Shawny décida donc de s'asseoir dos à un arbre puis sirota sa gourde de pandaplis par petite traites. L'état d'ivresse lui donnait plus de vigilance, et de résistance, les attaques surprises seraient donc moins efficaces.

Sur ses quelques lampées, le Pandawa se mit à dormir avec le cerveau en ébulition. Ses rêves n'en étaient pas pour le moins étranges, il rêvait d'un monde où des dragodindes roses qui courraient pour se peigner une chevelure nouvelle, ou encore un monde où les meulous faisaient des câlins à tout le monde et ils distribuaient des sourire. Totalement absurde!

Il se réveilla pour reprendre ses esprits quand tout à coup... il vit plein d'ombres gigoter et s'activer, Toute la forêt bougeait! Le sol était remplit de milliers de créatures à peine plus grande que la jambe de Shawny!

En contemplant rapidement, shawny en vit même certaines qui passaient à moins d'un mètre de lui, sur le coup il hurla de trouille.

La belle connerie! Toutes les créatures s'étaient immobilisés pour faire face au Pandawa. Chacune avançait d'un pas lent et décidait en entonnant des bruits répétés.


- Que la déésse Pandawa me vienne en aide!

- Gwismau! Kakaaaarr! Gwismau! Kakaaaaar! murmuraient les créatures.

- Mais... Shawny se mit à regarder plus attentivement à l'aide des rayons lunaires. Vous êtes des poupées!

Shawny reconnut instinctivement une poupée qu'utilisait un adepte sadida pendant une démonstration de marionnette. Les poupées servent vaillamment leurs maîtres, et chacune à sa spécialité avait il dit.

- Dîtes, vous ne pouvez pas m'amener à votre maître?

- Gwimau! Kakaaaaar!

- Un ami?

- Gwismau! Kakaaaar!

- Ou n'importe qui? supplia le pauvre Pandawa maintenant totalement encerclé par des centaines de poupées.

Sur ce gémissement plaintif, les poupées décidèrent de passer à l'attaque. Plus d'une voulut agripper notre compagnon poilu, celui ci les menaçait avec ses dagues mais cette bande de poupée anarchiste n'en avait que faire.

Shawny se lança donc dans la bataille désespérée en tailladant les poupées avec ses lames aiguisées, mais cela ne faisait que les ralentir! Du foin ou du lichen sortait par les entailles sans les affecter réellement.

Dans ce flot de panique, au bout de quelques minutes, Shawny ne pouvait plus se défendre et était totalement submergé, il fallait se rendre à l'évidence, il ne pouvait gagner. Il resta allongé et se détendit, les poupées ne le martelaient plus de petits coups.


- Génial, je me suis fait prendre au piège, je suis entouré par des poupées tueuses increvables face à mes dagues et maintenant on va me manger! Ironisa le Pandawa.

- Pas du tout cher voyageur, je suis désolé de cet accueil peu chaleureux, nos invocations ne sont pas habituées à de telles trouvailles, survint une voie grave dans l'ombre.

- Et le pompom, j'imagine même que je parle à quelqu'un! Ah ah ah... Euh j'ai rêvé?

Sur cette rapide interrogation Shawny se releva brusquement et fit face à un adapte Sadida. La personne avait déjà un âge avancé et était de sexe masculin. Il portait un bâton qui devait avoir un grand âge et était poilu comme tout bon Sadida se le doit.

- Ah bah ça alors! Je croyais que j'allais rejoindre ma déésse.

- Tant que vous resterez avec moi nulle crainte à avoir venez l'ami, allons nous dégourdir les jambes.

Shawny reprit ses affaires, tapota rapidement ses vêtements puis se mit à suivre le Sadida souriant.

- Excusez moi si j'ai profané votre domaine, mais c'était plus fort que moi... vous savez l'aventure, la gloire les trésors, enfin tout ça quoi!

- Ah ah ah! Vous êtes très drôle l'ami, néanmoins ce n'est pas mon domaine, je ne suis que le serviteur du Maître voyez vous.

- Et pourtant vous arrivez à contrôlez toutes ses poupées? Votre pouvoir est immense!

Le vieux Sadida éclata d'un fou rire franc et tapota le dos de notre Pandawa.

- Vous savez, j'ai moi même planté cette forêt. Je l'ai chéri, aimé et en prend soin chaque jour. Néanmoins depuis peu, une personne s'est déclarée depuis peu. Nous avons combattu pour ce domaine et elle m'a vaincu, je suis donc son serviteur.

- Mais c'est horrible! Comment vous pouvez être vaincu avec une armée aussi grande et imbattable? Et vous dîtes avoir plantés cette forêt? Mais c'est incensé!

- Rien n'est impossible l'ami, j'ai arrêté de compter après mes 400 printemps, j'ai entendu nombres de batailles et querelles des Dieux. Le vieux sadida prit une pause et inspira longuement avant de soupirer. Dans notre éducation, nous autres Sadida avons chacun notre domaine de prédilection. Nous savons utiliser au moins la base de chacune des disciplines Sadida, nous pouvons invoquer des poupées, utiliser la nature mais également utiliser de quoi nourrir et faire mourir la nature.

- Vous voulez donc dire que vous pouvez créer aussi bien que détruire?

- C'est cela. Je suis un créateur, j'utilise l'essence de la création pour avoir un grand nombre d'invocations afin d'entretenir manuellement la forêt.

- Mais quel est donc le rapport avec le fait que vous ayez été battu?

- Mon maître actuel utilise les sorts de Sadida comme moi, mais il excelle dans les domaine de la nutrition des plantes, comme dans les domaine de destruction. Si l'on devrait donc faire un schéma, il peut aussi bien me renforcer que me détruire. Sans compter que sa jeunesse lui donne plus de fougue.

- Je comprend, c'est un peu comme les arts Pandawa, nous excellons dans les arts de combats divers et variés, mais nous avons chacun une spécialisation dominante.

- Exactement. Dites jeune homme, vous aviez dit que vous aimez les aventures?

- C'est cela oui, je vis pour voyager et pour les trésors.

- Pourriez vous donc emmenez mon maître avec vous? Il est jeune et je ne peux plus supporter son comportement enfantin... Vous comprenez, quand je suis réveillé je surveille la forêt et je n'en peux plus de devoir supporter ses 4 caprices!

Sur cette interrogation, Shawny parut troubler, il déboucha sa gourde et commença à boire une lampée. Prendre un aventurier de plus s'annonçait mal. Pourquoi prendre une personne de plus qui lui piquerait ses trésors et la gloire? Hors de question!

Mais d'un autre côté, il fallait l'avouer, un aventurier solitaire peut aisément mourir de façon idiote. De plus ce Maître a l'air très fort, avoir un allié balèze sous le coude paraît pas une si mauvaise idée que cela. En soupirant Shawny leva les yeux au ciel étoilé pour apercevoir la constellation du Capricorne. L'annonceur du Destin. Shawny dut s'y résoudre, les dieux eux même devaient être derrière cette petite aventure.


- J'accepte. J'essayerai de parler à votre maître.

- Bien, je vous laisse donc une de mes poupées, elle vous guidera et vous aider à trouver sa maison. Moi je vais aller dormir, cette agitation m'a épuisée!

Sans même demander son reste, le vieux Sadida fut attiré un hamac de ronce qui le nicha en haut d'un arbre. Tellement haut que Shawny ne le voyait désormais plus. Seul restait de lui une poupée qu'il avait confié à notre héros. Une poupée très grosse, plus grosse que tout les autres! Elle devait mesurer un mètre et 4 petits poings de tissus lui servait de bras et de pieds. La poupée avançait devant en se dandinant d'une vitesse assez rapide. Shawny décida de l'appeler Bouboule.

Pendant toute la nuit jusqu'à l'aurore, Shawny suivit Bouboule tout en contemplant les merveilles de la forêt. Plus ils approchaient, plus les arbres étaient haut et magnifique, leur feuillage était coloré, épais. Il y en avait pour tout les goût, ce vieux Sadida avait fait une forêt de rêve.

Bouboule avançait toujours de bon train lorsque un bruit sourd de se fit entendre au loin. Bouboule se cacha derrière le panda qui se demandait se qui se passait. Devant l'air insistant et apeuré de son sourire cousu, Shawny essaya de réconforter la petite marionnette. Il s'agenouilla en face d'elle et lui dit:


- Ne t'en fais pas ma Bouboule, n'aies pas peur! Que veux tu que ce soit? Un grand méchant loup? Super ShawnYYYyyyyYYYyyy...

Sur ce se superbe son, Shawny fut chargé par derrière par un énorme sanglier. Projetté à plusieurs mètres contre un tronc d'arbre le panda titubait face à ce choc. Essayant de reprendre ses esprits, il identifia la bête: Un sanglier de 3 mètres de haut, 5 mètres de large, un poil long et crotteux lui servait de fourrure, ses yeux étaient rouge vermeil. Le sanglier reprit donc sa charge dans une furie énormissime pour achever le panda à peine remis de ses émotions.

Stratégie, il lui fallait une stratégie. Shawny sortit instinctivement sa paire de dagues puit voyant le sanglier chargeait devant lui avec une telle puissance, il décida de faire front. Shawny, avec son habilité remarquable, s'agrippa au groin du sanglier avec une main, puis de l'autre il prit appuie sur sa tête pour exécuter une roue sur son dos. A peine sa roue finit, Shawny entailla sévèrement les flancs de l'animal, juste assez pour faire pendre une escalope.

Le bestiaud s'arrêta net dans un cri d'agonie extrême, Shawny descendit de l'animal avant que celui ci rue dans l'espoir d'achever notre compagnon. Le sanglier était immobile, ses deux pattes arrière ne répondait plus mais il était tellement hargneux, qu'il essayait d'avancer de ses 2 pattes avant. Shawny s'aperçut donc que cette engeance ne voulait que mort et destruction. Avec mécontentement l'habile panda s'approcha de la tête du sanglier.


- Désolé mon gros, mais il semblerait que tu as vu trop gros gibier. Qu'Osamodas t'accepte comme il se doit.

Pour seul réponse le sanglier lui gromella de rage au visage. Shawny en profita pour lui donner un coup de dagues dans la gueule aussi vif qu'efficace. Le sanglier mourra net. Le petit Pandawa habile prit soin de récupérer une des défenses du sanglier, elle dépassait de 30 centimètres de son sac à dos et son poids valait sa taille, mais Shawny ne s'en préoccupait guère.

En se retournant Shawny revit Bouboule qui lui pressait le pas en lui demandant de s'approcher tout en agitant son petit moignon de bras. Chose faite, le pandawa suivit habilement son petit compagnon de route quand la faim lui tirailla le ventre.


- Cette petite rencontre m'a affamé. Je voudrais bien manger un petit bout avant de continuer.

Regardant aux alentours, Shawny vit un petit buisson de baies inconnues. Il voulut en cueillir quand Bouboule s'interposa. Son petit compagnon empaillé lui interdisait formellement et secouait la tête en signe de négation.

- Mais voyons Bouboule, j'ai vraiment faim! Je n'ai rien mangé depuis hier, sois gentil et pousses toi.

Bouboule refusait de plus belle.

- Bouboule si tu ne te pousses pas à 3, je vais me charger de toi! 1... 2... 3!

La poupée était restait immobile. Shawny la porta et la fit voltiger en arrière de plusieurs mètres. Pendant que bouboule se remettait debout, Shawny en profita pour chipper quelques baies et les manger.

- Hum... elles ont un petit goût sucré pas mal du tout je ne vois pas pourquoi tu m'interdisais de les manger!

L'instant d'après le pandawa avait les yeux clos et s'était affalé au sol comme un gros nounours en manque de sommeil.

Lorsque notre héros poilu réouvrit les yeux, il était dans une petit chaumière, allongé sur un lit. Bouboule était à côté de lui et tenait son chevet. La chaumière était faite de brindilles ramassé renforcé par des feuilles, des écorces et cimenté par de la terre. En regardant la pièce, Shawny aperçut diverses décorations de petites poupées sadidas sur des étagères et quelques vêtements posés en vrac. Autant dire le décor était restreint au minimum. La pièce était séparée de l'autre par un petit rideau feuille par lequel Shawny apercevait 2 silhouettes. L'une lui était familière, il s'agissait du vieux Sadida, pour l'autre, elle lui demeurait inconnue. Revenant à ses esprits doucement, Shawny se leva et ne sentit aucune douleur ou traumatisme, les baies qu'il avait du ingérer devait être des baies médicinales pour aider au sommeil. Ca pour sur il avait été gâté.

Pénétrant dans la pièce en bougeant le rideau, le jeune Pandawa salua les deux personnages.


- Salut vous deux!

- Espèce de malotru!

Sur cette courte phrase, Shawny reçut une grande gifle de ronce puis il tomba sur le sol l'air ahuri.

- Ma poupée vous avez mise en garde jeune aventurier, prendre les baies sans les connaître est synonyme de malaise.

- Et en plus vous avez ronflé pendant deux jours! Raaaa je n'en pouvais plus! Vous êtes vraiment trop! Et vous puez l'alcool, même après quatre lavages aux huiles vous empestez encore!

Shawny regarda attentivement l'agresseur à la ronce. Il s'agissait d'une femme Sadida, coloré de violette avec des vêtements bleus et rouges. Elle était jeune et rebelle, néanmoins très bien maquillée et parfumée. Elle le regardait d'un air méfiant emplit de colère.

- Excusez moi Madame mais je...

- Madame? Comment oses tu?

Cette fois ci Shawny évita la ronce de peu en reculant habilement.

- Mademoiselle vous conviendrez mieux?

- Je suis Puchou, celle qui est chargée de protéger ce lieu. Son regard avait changé et ses prunelles devient brillantes. Et toi comment t'appelles tu jeune étranger?

- Je suis Shawny, disciple Pandawa spécialisé dans le domaine de l'agilité. Je suis venu car d'étranges histoires parlés de ce lieu en de termes étranges, je suis venu vérifier.

- Ce lieu? Mais c'est ma maison depuis toujours! Dis papa, ce gens là c'est comme les histoires que tu me racontais? C'est un gen du dehors?

La sadida avait l'air étrange, elle changeait d'humeur tout le temps, même le mot lunatique paraissait faible à côté de son comportement. Shawny en était étonné, le vieux Sadida avait une fille et c'était elle qui l'avait battu... Etonnant, très étonnant.

- Oui c'est un gen du dehors parmi des milliers, voir des millions ma petite. Cet endroit est en réalité cher aventurier, un bosquet où pousse des baies et herbes médicinales. Touts les ans, j'appelle ici même des disciples Eniripsa et des alchimistes pour qu'ils viennent se servir de la nature pour expérimenter et faire de nouveaux remèdes. Mais depuis peu, un animal est venu saccageait le tout. Et chaque nuit j'essayai de le localiser afin d'en finir avec lui.

- S'agissait il du sanglier que j'ai combattu?

- Exactement. Il piétinait et saccageait beaucoup trop la nature dans un seul but: la détruire à petit feu. Je pense qu'il s'agit d'un mauvais signe, c'est la première fois que je vois cela se produire. Il doit se préparer quelque chose.

- Oui et ensuite papa a voulu un duel et que je traque ce sanglier mais c'est un truc d'homme ça ne m'intéresse pas ça.

- Malheureusement ma fille avec son immense pouvoir n'a pas voulu m'aider. Mais tu es venu à temps et je t'en suis reconnaissant.

- D'accord, je vois. Ben sur ce je pense que maintenant il temps pour moi de partir, vous comprenez les trésors, l'aventure et les boutiques ça n'attend pas...

- Papa de quoi il parle le Messieur? Demanda la Sadida d'un air enfantin.

- Il parle de partir dehors, plus loin que cette forêt pour découvrir ce qu'il y a à découvrir.

- Dis je peux y aller? Je veux voir tout ce qu'il y a dehors, je veux quitter la forêt et découvrir pleins de gens bizarres comme lui, dit elle en pointant Shawny du doigt.

- Hum... Je vois, demandes à notre aventurier si il accepte des compagnons de route. Si sa réponse est favorable, je ne pourrai jamais te surveiller assez pour qu'un jour tu prennes ton envol, la forêt demande toute ma concentration, venir m'inquiéter et t'empêcher de sortir mettrait la forêt en danger.

- Dis le poilu il y a quoi dehors?

Les yeux de la Sadida étaient brillant comme la nuit étoilée. Elle prenait chaque parole du Pandawa et les gardaient en mémoire. Ils parlaient ainsi du dehors pendant toute la fin de journée et la nuit. Puchou écoutait toujours et était toujours aussi intéressé voir même plus qu'à la base. Elle avait soif de voir le monde, de voyager et elle avait surtout envie de voir les magasins dont lui parler le Pandawa.

A la fin de la discution, Shawny accepta de prendre Puchou comme partenaire. Le nouveau duo d'aventuriers avait décidé de partir le lendemain après avoir dit un long au revoir au vieux Sadida.

L'aventure allait commencer.
Revenir en haut Aller en bas
 
1er défi version Greg
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Installation version numérique DISQUE6
» Jeux Naomi et version Dreamcast
» Campagne "Le trésor venu du ciel" (Version 8 de Warhammer)
» EPT - version 5.1 des règles
» [Multimédia] "This is sparta" remix, version Hero Factory

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Night Fate :: Section Délire :: Role Play-
Sauter vers: